top of page

Ah Juliette, pardonne-moi - Épisode 4

Dernière mise à jour : 21 juil. 2022

Chère Juliette, tu devrais me voir aller...


Aujourd’hui je me rend à Santa Marta, d’où je prendrai mon autobus pour retourner à Cartagena. Je quitte avec regret l'auberge qui m'a accueillie ces derniers jours. j'aimais bien cette atmosphère de jungle qui contrastait agréablement avec le rythme citadin de Cartagena.



Je roule un bout sur la Ruta del Sol, qui est si parfaite, et je décide d’ajouter un peu de piquant et d’emprunter l’ancienne route qui passe par Curval.


Oh….


Je ne comprends pas comment les véhicules faisaient pour l’emprunter avant la construction de la Ruta del Sol. La première partie est pratiquement... impraticable. Je tricote à travers les bosses et les trous. Heureusement que j’ai une moto Enduro car, avec toi, je n’aurais pas pu continuer. Et toi, ma belle Juliette, tu n’aurais pas pu en ressortir.



Assez rapidement, la route s’améliore… selon mes nouveaux standards et, bien trop vite, j’arrive en ville.



Chère Juliette, tu devrais me voir aller. Je me suis adaptée rapidement, peut-être un peu trop rapidement même, à la conduite Colombienne. Je ne suis pas convaincue que, au Québec, je conserverais mon permis de conduire bien longtemps.


Je roule en inter-file entre voitures, bus et camions. Je dépasse par la droite et la gauche, roule à contresens, dépasse dans les courbes…


Je te l’ai dit… c’est différent ici. À Rome, je fais comme les Romains


Jusqu’au point où, lors d’un bref arrêt , mon compagnon s’exclame: Tu prends du pic la mère. J’aurais préféré : Wow, une vraie Evil Knievel… mais je ne refuse aucun compliment.



Même mon équipement a changé, je suis devenue moto-plagiste.


Au Québec, je ne sors jamais sans mon équipement de protection complet: manteau, bottes et pantalons. Ici, l’équipement est plus… succinct: un casque et des gants… et je sors du lot car les locaux enfilent leur casque uniquement lorsqu’ils sont en ville. Et encore là…uniquement le conducteur. Même la manière de s’asseoir est différente, les passagères étant souvent installées en amazone.


Chère Juliette, je vis pleinement le moment présent mais je ne t’oublie pas. Nous retournerons bientôt sur les routes et j’ai une surprise pour toi… un petit tour aux USA.


31 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1件のコメント


Pierre Reny
Pierre Reny
2022年2月18日

Juliette ne sera pas fâchée... ne t'en fais pas!

いいね!
bottom of page