top of page

L'Inde - Le grand départ

Dernière mise à jour : 27 nov. 2023




Si vous m’aviez dit, il y a 7 ans, qu’un jour j’irais en Inde, je vous aurait traité, à tout le moins, de fabulateur.


L’Inde, un pays pas fait pour moi, du moins, c’est ce que croyais à l’époque.

Un pays pas fait pour la personne plus conservatrice, féru d'hygiène et de toilettes propres, que j’étais.


Sept ans plus tard, après l’apprentissage de la conduite à moto, les voyages en mode aventure au Canada mais aussi au USA, en Colombie, au Vietnam, en Thaïlande. Je suis prête. Prête à repousser mes limites une fois de plus. Encore une fois, je suis nerveuse,… j’ai même un peu peur. Que vais-je découvrir dans ce pays de contrastes, mais aussi et surtout, sur moi. L’Inde c’est le pays des extrêmes.


Étonnement, ou non,... après avoir choisi cette destination pour mon prochain voyage, et acheté les billets d'avions, ça s'est mis à aller de mal en pis.



Nipah: Plus de peur que de mal

Les soubresauts commencent avec un virus, le Nipah. Celui-ci est apparu en 1998 en Malaisie. Après que les autorités sanitaires aient pris peur et décidé d'appliquer un remède de cheval en tuant plus d'un million de porcs, on s'est aperçu que c'était plutôt les roussettes (sorte de chauve-souris) qui transmettaient la maladie et non pas les porcs.

Donc, deux mois avant mon départ, j'apprends qu'il y a une éclosion de Nipah dans le sud de l'Inde, justement là où mon voyage doit débuter. Je suis la situation de près.


Après avoir

-confiné neuf villages avec des restrictions de mouvement;

-imposé une distanciation sociale et le port obligatoire du masque, la restriction des événements publics;

-émis des alertes dans les districts et états voisins pour une surveillance renforcée;


on se retrouve avec deux décès sur une population de 1,4 milliard. Quand on sait que plus de 300 000 enfants indiens meurent de diarrhée à chaque année, je m'interroge sur les choix qui sont faits.


Tiens, c'est drôle, ça me fait penser à un autre virus pour lequel le remède a été pire que la maladie...



Trudeau: plus de mal que de peur

Cet autre virus bien connu, fait des siennes à tous les semaines depuis l'achat de mes billets. Que ce soit:


-l'accueil mitigé au sommet du G20 (suite, entre autre, à sa visite de l'Inde en 2018 où on s’était moqué de ses costumes traditionnels et où il avait été rabroué par les diplomates indiens pour avoir invité un extrémiste sikh à une réception officielle;

-son approche laxiste envers les militants sikhs, présents au Canada, qui font la promotion du séparatisme et incitent à la violence contre les diplomates indiens en plus de menacer la communauté indienne et ses lieux de culte;

-son avion tombé en panne retardant son retour au Canada;

-ses allégations, jamais prouvées, faisant état d’un lien potentiel entre les agents du gouvernement indien et l’assassinat d’un terroriste sikh, Hardeep Singh Nijjar, ayant obtenu la nationalité canadienne;

-sa tentative d'impliquer les États-Unis en leur demandant de condamner publiquement le meurtre, ce que Biden a refusé.


En mettant ainsi le premier ministre Modi publiquement dans l’embarras, Trudeau s'est trouvé encore plus isolé sur la scène internationale et, évidemment, l'Inde a répliqué en cessant d'accorder des visas aux canadiens désirant se rendre dans leur pays et en exigeant le départ de 41 diplomates canadiens. Trudeau a refusé mais... il a quand même été obligé de donner suite à la requête de Modi. Pensait-il être autorisé à décider des politiques internes de l'Inde?


Heureusement, j'ai obtenu mon visa au moment de l'achat des billets d'avions et ces revirements m'atteignent peu. De plus, mes contacts en Inde me confirme que la population n'a que faire des chicanes de nos dirigeants.



Alors, on part?

Il est important de comprendre un pays avant le départ, parce que voyager c’est aussi une façon de découvrir le monde.


Toutes les mauvaises nouvelles, relayées ad nauseam par les médias, nous incitent à surestimer le danger. Je dirais même qu’avoir peur de tout et qu’avoir des préjugés… c’est un peu incompatible avec le fait d’être un voyageur!

C’est normal d’avoir peur comme réaction initiale, mais ce n’est pas normal de rester comme ça, de ne pas s’informer et de s'empêcher de découvrir.

On ne doit pas se priver de voyager, du moins pas pour des risques qui sont, en fait, beaucoup moins grands que ceux que qu'on prend tous les jours à la maison, comme conduire.



L'Inde en bref...

L'Inde et le Canada ont des liens forts. Le Canada a la plus forte proportion d'immigrants parmi les pays du G7, soit un canadien sur 4 qui est né dans un autre pays et 1 immigrant canadien sur 5 est né en Inde.


Plus de 470 millions d'indiens vivent avec moins 4$ par jour mais il y a plus de 800 000 millionnaires.


L'Inde, c'est aussi le 1er producteur mondial de riz, le 2e de thé, de sucre et de blé. Ils fabriquent leurs voitures, leurs trains, leurs avions, leur fusées, leurs satellites, leur bombes atomiques mais aussi, et surtout, leurs motos.


Pays du Kama Sutra, textes sur l’érotisme et l’épanouissement émotionnel mais aussi pays où des dizaines de milliers de femmes se font violer à chaque année.


L'Inde, dont la richesse culturelle est incomparable mais dont 20% des hommes et 40% des femmes sont analphabètes.


L’Inde, origine d’une cuisine savoureuse et des épices qui ornent de plus en plus les assiettes québécoises mais aussi un endroit où l’eau potable est très difficile d’accès.


Pays de modernité comportant plus de 4 millions d'informaticiens mais où les diverses religions marquent tous les aspects de la vie quotidienne et où le système de castes est encore bien présent.


L'Inde, 10e au monde pour le tourisme médicale mais 1er pour les décès dû au virus de la rage.


L'Inde, recherchée par les routards pour ses hôtels pas cher, sa gastronomie, ses temples, sa population accueillante.


On va s'amuser

L'Inde, un pays que j'ai tellement hâte de découvrir. J'embarque très bientôt pour un long de voyage d'une trentaine d'heure. Québec-Montréal-Dubaï-Chennai (Madras). Venez avec moi, je vais être beaucoup moins sérieuse dans mes prochaines publications et... on va s'amuser.













35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page