top of page

Le Centre-du-Québec

Dernière mise à jour : 1 juil. 2023

Départ de Québec, j’emprunte le pont de Québec pour rejoindre la 132, la Route des navigateurs.


Déjà, à St-Antoine de Tilly, la route est magnifique. Du haut de la côte, le fleuve se laisse deviner et m’attire.



Un arrêt au quai de Lotbinière me permet de l’admirer de plus près. On m’avait fortement encouragée à luncher à La Boucanerie del Tonio, mais il est un peu tôt pour commencer à m’empiffrer, Tonio attendra ma prochaine visite.



Un arrêt au quai de St-Pierre les Becquets me permet d’en apprendre plus sur l’importance de ce village pour les premiers colons. Ce quai a été longtemps l’unique accès au fleuve à partir duquel un traversier assurait le transport des marchandises d’une rive à l’autre.



C’est l’heure du dîner. À Bécancour, la terrasse de Ô Quai des Brasseurs m’accueille avec une bière sûre aux fruits et un tartare. La vue sur le fleuve est splendide.



C’est le temps de digérer mon repas et de bouger un peu. C’est au parc écomaritime de l’Anse-du-Port, à Nicolet, que je me dégourdis les jambes. Une passerelle de 700 mètres m’amène jusqu’au bord du fleuve, non sans avoir traversé un paysage qui ressemble aux Everglades. J’ai même le plaisir de voir un rat musqué. Attention, c’est à Nicolet qu’on retrouve l’école des bébés-policiers et ceux-ci se cherchent des jeux durant leur récréation…



J’emprunte la 255 vers St-Zéphirin-de-Courval. Il était impensable de visiter cette région sans m’arrêter à la Mecque des Harley Davidson. Cette église transformée en atelier de réparation/vente de Harley propose tout ce dont peut rêver un motard pour transformer sa moto en objet de collection. Le bistrot attenant, le St-Zeph, permet de se restaurer sur le parvis de l’ancienne église. À noter, les jolies petites japonaises sont aussi bien reçues que les grosses américaines.


La journée a été longue. Je réserve donc une chambre à l’Auberge Jeffery à Danville. Trois détours et une presque-panne d’essence plus tard, j’arrive enfin à mon logis. Une douche rapide et direction, à pied, pour la Mante du carré. Cette boutique propose produits du marché et menus inspirés. J’arrive trop tard, la cuisine est fermée. Mais, devant mon désarroi, on me prépare un en-cas. Salade de légumes si frais qu’ils goûtent le soleil, guedille au homard et gâteau au fromage. Des en-cas comme ça... emmenez-en n’importe quand.

crédit: http://www.aubergejeffery.com/photos.html


Après une bonne nuit de sommeil et un café au lait, je visite l’étang Burbank. Les outardeaux se régalent de jeunes pousses d’herbes sous la surveillance des adultes. Danville est choyé d’avoir ce spectacle en pleine ville.



Je repars. Premier arrêt, Val-des-Sources...mieux connu sous le nom d’Asbestos. Un Rider m’avait encouragé à prendre une photo près d’un immense camion, j’ai plutôt osé pour la nouveauté et pris une photo près d’un immense « bucket ». Un coup d’œil sur le lac bleu sarcelle qui s’est créé au fond de la mine Jeffrey et je repars vers les contreforts des Appalaches en empruntant la route 161.



Si St-Zephirin est la Mecque des Harley, Tingwick, avec son Festival mécanique, est le Nirvâna des motos de tous genres. En traversant le village, une affiche m’interpelle...Jardins et Sentier Les Pieds d’Or. Je descend de ma monture pour me retrouver dans un coin de paradis agrémenté d’œuvres d’art.



Je continue sur la 216. Ham-Nord, avec ses champs de sapins de Noël, me rappelle qu’il ne reste que 6 mois avant…..bon...oublions ça.


Petite photo avec un gros poisson à Notre-Dame du Ham. Peut-être vais-je lancer la mode parmi les motards.



Je continue vers St-Ferdinand et le lac William. Joli mais trop touristique à mon goût. Tout près, les champs émeraudes d’Irlande, où l’odeur du foin fraîchement coupé taquine mon nez, sont bien plus à mon goût.


St-Jean de Brébeuf offre un coup d’œil splendide sur Les Appalaches. La halte routière de l'observatoire Craig sur la 216 permet d'admirer la vue en toute sécurité.


C’est le temps de retourner à la maison. Inverness et Ste-Agathe m’offrent un dernier souvenir de cette magnifique région.


Mon coup de cœur? La route 216 qui offre de belles courbes, de beaux points de vues, de belles découvertes.



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page