top of page

Les lucioles - L'Ontario - Épisode 2

Dernière mise à jour : 20 juil. 2022

Je m’éveille le sourire aux lèvres. Mon amie Monique est venue me rejoindre à l’auberge et nous avons passé la soirée à échanger sur une multitude de sujets, tous plus intéressants les uns que les autres. Afin de suivre les bons conseils offerts par un biker en ce qui a trait aux nids d’autruches de l’île de Montréal, je contourne l’île le plus possible en direction de South Glengary, ma porte d’entrée dans l’Ouest sauvage. Je prends le traversier de l’île Bizard après en avoir fait le tour. Un endroit avec des courbes parfaites pour les motos… si on retirait tous les arrêts et les polices-couchés (nom donné aux dos-d’âne à Haïti).


À partir de South Glengary, j'emprunte la 2 jusqu’à Deseronto, avec deux petits crochets. Un premier crochet entre Long Sault et Ingleside, sur le Long Sault Parkway. Ce chemin a une histoire étonnante. Il relie 11 îles qui ont été créées pendant la construction de la Voie maritime du St-Laurent il y a plus de 60 ans. À l’époque, plusieurs villages se dressaient là où le fleuve s’étend maintenant.


Long Sault Parkway

Long Sault Parkway

Crédit: St Lawrence Parks



Petit arrêt à Prescott où je me dégourdis en marchant à travers le Shakespeare’s Garden. Ce parc met de l’avant les fleurs, plantes et citations des nombreuses œuvres du barde. Ce n’est pas étonnant, étant donné que Prescott est l’hôte du St. St. Lawrence Shakespeare Festival depuis près de 20 ans.


Un second crochet, entre Butternut Bay et Gananoque, sur le Thousand Island Parkway. Les km se déroulent devant moi. La température est parfaite et mon esprit est en paix. Je suis surprise de la quantité de maisons construites sur des îles mais aussi des îlots rocheux. La paix...la sainte paix.



Ce soir, je dors à Gananoque. Fidèle à ma mauvaise… ou bonne habitude, je n’ai pas de réservation. Tout est plein, mais j’ai la chance de trouver un B&B charmant, le Riverview. Je réserve une chambre et me retrouve avec une suite impeccable.

Pour le souper, je me rend au Maple Leaf Restaurant, un resto ...tchèque. On y sert les meilleurs Schnitzel et une savoureuse choucroute maison. À mon retour, je m’installe sur le balcon attenant à la chambre et je rédige des notes pour mon récit, au son des grillons, sous un ciel étoilé.



Le lendemain, après un savoureux déjeuner préparé par mon hôte, je reprends la route. Je traverse Kingston. Cette ville est située à la croisée du canal Rideau, du fleuve St-Laurent et du lac Ontario. Je roule tranquillement dans les vieux quartiers situés au bord du lac. Les châteaux, domaines et maisons centenaires en pierre m’en mettent plein la vue avec leur architecture anglo-saxonne. .



Deseronto


Je pique vers Frankford où je vais dormir ce soir. Cette petite ville est en fait un des buts de mon voyage. Je vais y rencontrer une personne chère à mon cœur, ma petite sœur qui demeure bien trop loin.

Elle m’accueille les bras grands ouverts. Elle a, avec son mari, créé un magnifique jardin potager et floral, hôte d’une faune diverse. Mantes religieuses, lièvres, opossums, et même un renard le visite de temps en temps. Nous nous y promenons, en prenant le temps de cueillir une partie de notre souper.

Elle s’efforce d’y implanter les légumes d’antan, vous savez...ceux qui goûtent ...tellement bon. Les méthodes de culture industrielles s’efforcent de trouver les légumes les plus beaux et ...durables, et le goût ne fait plus partie des priorités. Heureusement, des gens lui ont offert des semences conservées précieusement, plusieurs venant même d’immigrés européens qui ont amené ces trésors avec eux lorsqu’ils ont traversé la grande mare.



Nous passons la soirée dans le gazebo à jaser…. jusqu’à ce que la forêt qui nous entoure se mette à étinceler. Ah… les soirs d’été de notre enfance où nous partions à la chasse aux lucioles...



18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page