top of page

Vietnam - La conduite à moto

Dernière mise à jour : 3 janv. 2023

Il y a maintenant cinq jours que je suis arrivée au Vietnam et aujourd'hui c'est le grand départ.



En cinq jours j'ai eu le temps de

-Surmonter la fatigue d'un voyage de 30 heures

-Me remettre d'un décalage horaire de 12 heures

-Apprendre à marcher dans les rues de Hanoï à travers la faune motorisée

-Louer une moto pour les trois prochains mois


Ce matin, je pars de Hanoï et je me rend à Tam Cốc et... ça m'inquiète. Tous les comptes rendus que j'ai lu, les blogueurs que j'ai écouté, les routards que j'ai rencontré depuis mon arrivée, m'ont prévenue. Attention, c'est impossible, ou presque, de rouler à Hanoï... et d'en sortir.


Mais pas question que la peur guide mes actions. Alors j'enfourche ma moto et je pars... derrière mon compagnon qui a la tâche de nous guider aujourd'hui. Le téléphone est installé sur sa moto avec Google Map et il a des écouteurs pour entendre les instructions en plus de voir la route à prendre sur l'app.


Voici mes impressions de la conduite à moto au Vietnam. Impressions que je réviserai sûrement au fil des semaines.


Ici, c'est l'anarchie contrôlée.

Sur le boulevard à 8 voies que nous utilisons pour quitter la ville, les motos sont majoritaires mais il y a aussi camions, voitures, bicyclettes et même une vieille dame avec sa canne qui traverse tranquillement le flot ininterrompu de véhicules.

Il y a une quasi absence de feux de circulation qui, d'une manière ou d'une autre, ne sont que très peu respectés.

Pas de bretelles d'accès. Les véhicules entrent tout simplement dans le flot de la circulation sans même ralentir et un espace se crée comme par magie.


Anarchie contrôlée, oui, car tout se passe bien, chacun y mettant du sien. Ici le klaxon utilisé pour signaler sa présence n'est jamais signe d’agressivité ou d’égo surdimensionné.


Mon compagnon a conduit des motos au Canada, à Haïti, en Colombie et au Kenya et... c'est ici qu'il trouve la conduite la plus agréable. Pas de règles... seulement un partage de l'espace qui appartient à tous.


De mon côté, j'ai été agréablement surprise de la facilité avec laquelle je me suis intégrée avec ma moto. J'ai hâte à la suite du voyage.





78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page