top of page

Koh Tao - Perroquet et sapin de Noël

Dernière mise à jour : 28 déc. 2023

♫ Ce matin je sors de chez moi Il m'attendait, il était là Il sautillait sur les coraux Mon Dieu qu'il était drôle dans l'eau Le p'tit poisson de toutes les couleurs Le p'tit poisson de toutes les couleurs


C'est une chanson que ma grand-mère, non que ma mère, d'accord je vous avoue tout... c'est une chanson que j'aimais bien lorsque j'étais enfant. Ouf... tout à coup je prend un coup de vieux.



À chacune de mes randonnées palmée, j'ai le plaisir de rencontrer des poissons-perroquets.


J'en vois de toutes les couleurs, des verts, des bleus, des gris, des multicolores. La livrée de ces drôles d'oiseaux varie énormément au cours de leur vie en fonction de leur sexe qui change avec le temps, de leur âge et même de leur importance. Les mâles dominants étant les plus colorés pour pouvoir intéresser ces dames.

crédit: thai-scuba.com



Leur alimentation est aussi... bizarre. Ils ont un bec puissant capable de laisser des traces profondes dans le corail. C'est impressionnant lorsqu'on est sous l'eau et qu'on les entend croquer dans le corail. Les dents, situées au fond de leur gorge, broient le corail et en libèrent les algues. Le calcaire est par la suite rejeté à "l'autre bout" dans un nuage de sable, ce beau sable blanc qu'on retrouve sur les plages....


Je dois donc conclure que je me fait bronzer sur du caca de poisson quand je m'étend sur les plages des Caraïbes...



Il y a aussi de beaux petits sapins de Noël multicolores qui peuplent les coraux. Le Spirobranchus giganteus, plus communément appelé le ver-arbre de Noël, se nourrit de plancton et peut vivre jusqu'à 40 ans. Impressionnant pour un animal qui semble si fragile.

crédit: thai-scuba.com


J'aime bien m'amuser avec eux. En passant ma main au dessus d'eux, ils disparaissent instantanément, pour réapparaître doucement après quelques instants.



Finalement, il y a ces jolies lèvres que j'ai eu de la difficulté à identifier car, je ne voyait que la pointe de l'iceberg, la coquille étant souvent encastrée complètement dans le corail.

Il s'agit de palourdes géantes, aussi appelées bénitiers. Ils ont été les premiers vases d'eau bénite utilisés dans les églises.




Aujourd'hui, j'ai vu un ver vert, un bénitier dont les lèvres sont soyeuses comme du vair et un poisson-perroquet avec des dents tranchantes comme du verre.





87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page