top of page

L'Inde - La mousson? Non, un cyclone

Depuis quelques jours je n’ai plus de contacts avec le « monde ». Pas d’internet, car je n’ai pas encore de carte SIM, et pas de Wi-Fi.


Mais que se passe-t-il donc? Et bien, le surlendemain de mon arrivée, je me retrouve en pleine événement climatique. La mousson… c’est du vent et de la pluie. Il y a deux période de mousson chaque année… donc rien de bien inhabituel.


Toutefois, là c’est autre chose. Il pleut tellement que la ville est inondée. J'ai droit à un cyclone. Ça fait plus de 15 ans que les habitants n'ont vu autant d’eau.

Impossible de sortir de l’hôtel pour visiter la ville où même aller chercher de la nourriture. Tous les commerces sont fermés.


Plus d’électricité, plus de réseau Wi-Fi, plus de guichet automatiques,…



Malgré que la tempête était attendue, 9 personnes sont mortes. Le lendemain, la gouvernement déclare jour « chômé » pour que la population puisse reprendre le dessus. Lentement, l’eau se résorbe. Tout doucement, la vie revient. Les commerces et les maisons utilisent tous les moyens possibles pour se débarrasser de l’eau qui les a envahit. Pompes, chaudières, balais, serpillières,…

Je tente de visiter la ville mais bien des rues sont encore inondées. Impossible de passer à pied, ça devra attendre encore un peu.


Ma conclusion…

Je suis chanceuse.

Mon hôtel a une génératrice, alors j’avais de la lumière. J’étais au sec et le gérant de l’hôtel s’est même organisé, dieu sait comment, pour m’offrir de délicieux repas car il m’était interdit de sortir.


La pluie fait partie des voyages mais à moto elle est plus dérangeante.

Et, vous savez quoi, la mousson d'automne se termine normalement à la mi-décembre... je peux donc décider de retarder la suite de mon voyage de quelques jours.



25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page