top of page

Maritimes nous voici ! - jour 6

Dernière mise à jour : 21 juil. 2022

Baddeck - Traversier de Englishtown - New Haven - Cape North - Baie St-Lawrence - Chéticamp

242 km


C'est assez!


Ici Juliette,  j'ai décidé de prendre la plume et de vous raconter notre voyage à ma manière.  


Déjà le titre… Maritimes me voici ! Comme si mon aventurière avait pu faire ce voyage toute seule. Alors, ce sera Maritimes NOUS voici! à partir de maintenant. De plus, elle a été avisée que je voulais plus de photos de moi. Je suis jolie et je veux qu'on me voit.


Ce matin, il fait mi-beau mais la météo annonce un dégagement.  Ça fait mon bonheur.  Je déteste être toute boueuse. 


Je roule jusqu'à Englishtown où j'embarque sur un traversier à câble. Il faut dire que le chenal à traverser n'a que 125 mètres de large. Quelques minutes plus tard, je suis de l'autre côté et je redémarre. 



40 km plus loin …j'arrive aux portes du paradis. Une courbe, deux courbes, trois courbes,... tout en montant vers le ciel, et tout en haut, un endroit pour arrêter et reprendre mes esprits. Je suis tellement excitée que j'ai le goût de redescendre pour la refaire mais… mon aventurière n'est pas d'accord. Elle m'assure qu'il y en a beaucoup d'autres à venir, toutes plus belles les unes que les autres. 



Pendant que j'admire la vue, en fait on n'y voit rien tellement il y a de la brume, elle jase avec un homme, Mike Crimp, un hôte de Couchsurfing qui se rend régulièrement à cet arrêt pour… renseigner les touristes sur les beautés de sa région.


Il lui dit qu'il faut faire un crochet par New Haven. Alors soit, nous crochèterons, et plus d'une fois, ce qui nous permettra de voir la multitude de phares qui festonnent la côte. Juste avant de repartir, je jette un dernier coup d’œil au paysage. Le soleil a remplacé la brume, la vue est magnifique.



Les 200 km suivants sont une succession de courbes et de vues à couper le souffle.




J'ai justement le souffle coupé lorsque ma conductrice fait tout à coup un arrêt d'urgence. Une biche a décidé de nous couper la route. Ce sera la première bête que nous verrons sur la route ce jour là, mais pas la dernière.  Nous avons vu la biche, un renard avec une proie dans la gueule, une tortue, plusieurs suisses et même un aigle à tête blanche. La route, ici encore plus qu'ailleurs,  doit être partagée. Je dois donc retenir mes ardeurs et rouler un peu moins vite que j'aimerais.  



À Cape North, nous avons fait un petit arrêt devant une église transformée en auberge de jeunesse par un surfeur professionnel originaire de la Colombie-Britannique. Et, comme si ce n'était pas encore assez surprenant, il y a une croix celtique coupée à la tronçonneuse et un poulailler roulant.



P.s. Je dois avouer que je suis fière de mon aventurière.  Elle a tellement amélioré sa maîtrise des courbes en un an. Il y a un monde entre notre première visite au Parc national de la Mauricie et la journée qui vient de passer. Je n'aurais pas cru cela possible. Elle était tellement "poche" lorsque qu'elle m'a conduite la première fois et maintenant…eh bien…elle assure.


68 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 commentaire


Ouf! Gros pincement au coeur de revoir ces paysages par le biais de tes photos et de ton récis. Super! J'ai fait la "trail" une quinzaine de fois et je voudrais la refaire une autre quinzaine de fois. C'est tellement beau et, surtout, amusant sur deux roues. immensément amusant. 😁

J'aime
bottom of page